Latest Post

Jannik Sinner, on top of the world Jannik Sinner, seul au monde

Cette semaine, la saison sur terre battue a officiellement été lancée. Aux tournois d’Estoril, Marrakech et Houston, les joueurs ont foulé l’ocre pour la première fois depuis plusieurs semaines. Néanmoins, le master 1000 de Monte Carlo n’a pas encore commencé. Ce prestigieux tournoi marquera le début de la saison sur terre battue des plus grands joueurs tels que Novak Djokovic, Daniil Medvedev ou Stefanos Tsitsipas.

Ce troisième master 1000 de l’année lance la fascinante tournée sur terre battue européenne. Il sera notamment suivi de l’Open de Barcelone ainsi que des masters de Rome et Madrid. Cet enchaînement de plusieurs semaines intenses débouchera sur Roland Garros. Avant cet événement tant attendu, la route reste longue et les incertitudes nombreuses.

Embed from Getty Images

Le retour à la compétition de Novak Djokovic demeure un des moments les plus anticipés de cette saison 2023. Après avoir remporté l’Open d’Australie en jouant un tennis brillant et hégémonique, il tentera de poursuivre cette lancée en Europe. Néanmoins, plus de deux mois sans tournoi ne sont pas négligeables. En 2022, le Serbe avait eu besoin de longues semaines pour retrouver son meilleur niveau de tennis ; même si les circonstances étaient différentes. Éliminé au premier tour du master de Monte Carlo l’année dernière, Novak Djokovic cherchera à décrocher le titre. Ces points pourront s’avérer cruciaux dans sa lutte pour la place de numéro un mondial face à Carlos Alcaraz. Demi-finaliste à Madrid puis vainqueur à Rome, le Serbe a 1360 points à défendre.

Un des principaux adversaires de Novak Djokovic à Monte Carlo est Stefanos Tsitsipas. Double détenteur du titre, il reste invaincu à Monte Carlo depuis 2019. Il est le seul a avoir réalisé cet exploit depuis Rafael Nadal. Néanmoins, le parcours de Stefanos Tsitsipas en 2023 n’est pas convaincant. Depuis sa finale de l’Open d’Australie perdue face à Novak Djokovic, le Grec n’a pas brillé. Freiné par une blessure à l’épaule droite, il n’a pas dépassé les huitièmes de finale d’un tournoi depuis janvier. N’ayant joué que quatre matchs en un mois aux États-Unis, ses premières rencontres à Monte Carlo pourraient s’avérer délicates. Conserver son titre une troisième année consécutive est essentiel pour conserver sa place de numéro trois mondial et continuer sa saison sur terre battue avec confiance. En 2022, il a enregistré 16 victoires pour un total de 2050 points pendant ces quelques semaines. Égaler ou surpasser ses propres performances constitue un défi de taille mais pas insurmontable sur sa surface de prédilection.

Embed from Getty Images

Le cas de Daniil Medvedev est particulier. Tout au long de sa carrière, il n’a jamais caché sa haine de la terre battue. « Je ne veux pas jouer sur cette surface ! », déclarait-il lors de l’Open de Madrid en 2021. Sur la terre battue, les balles sont plus lentes et rebondissent plus haut. Ces caractéristiques ne siéent pas au jeu de Daniil Medvdev qui joue à plat et impose un rythme soutenu à ses adversaires. Néanmoins, le joueur russe a connu le meilleur début de saison de sa carrière. Ne pas le considérer comme un sérieux prétendant au titre à Monte Carlo, et pour la suite de la saison sur terre battue, serait une erreur. Depuis sa défaite en huitièmes de finale de l’Open d’Australie contre Sebastian Korda, Daniil Medvedev n’a perdu qu’un match, contre Carlos Alcaraz en finale d’Indian Wells. Avoir remporté quatre tournois en si peu de temps lui confère une confiance non-négligeable. 2023 pourrait être l’année d’un premier titre sur terre battue pour Daniil Medvedev.

Alors que Carlos Alcaraz semblait imbattable lors de la quinzaine d’Indian Wells, il a succombé aux attaques fulguantes de Jannik Sinner en demi-finale de l’Open de Miami. Dans la foulée, il a annoncé son retrait du master de Monte Carlo. Atteint à la main gauche et au dos, il devra attendre au moins deux semaines avant de débuter sa saison sur terre battue. Cette nouvelle blessure n’est pas de bon augure pour le jeune espagnol. Son jeu explosif et énergivore ne semble pas épargner son corps. Après avoir ébloui le monde du tennis lors de la saison sur terre battue en 2022, ses chances de défendre ses points semblent incertaines. Il devra vite récupérer s’il espère conserver ses titres à Barcelone et Madrid.

Embed from Getty Images

Le sort de Rafael Nadal parait encore plus flou. Depuis sa blessure à la hanche lors du second tour de l’Open d’Australie, le ‘Roi de terre battue’ n’a pas joué de match sur le circuit ATP. Forfait à Monte Carlo, il n’a pas encore dévoilé la date de son retour à la compétition. Même si ses chances de remporter un quinzième titre de Roland Garros, s’amenuisent semaine après semaine, l’histoire montre qu’il ne faut pas le sous-estimer. En 2022, il n’avait remporté que trois matchs avant d’arriver Porte d’Auteuil. La suite est inscrite dans les annales.

D’autres joueurs pourraient créer la surprise lors de la tournée sur terre battue, notamment Jannik Sinner. Après deux finales et un titre en 2023, l’Italien fait a nouveau parti du top 10. Même s’il n’a jamais brillé sur l’ocre, le tournoi de Monte Carlo pourrait être sa première occasion s’il parvient à se dépêtrer de sa partie de tableau compliquée.

Marnie Abbou

One thought on “La saison sur terre battue : espoirs et enjeux

  1. clement T dit :

    Le décors est planté et la revue des forces en présences exhaustive!
    Passionnante saison qui s’annonce même si le monde n’a d’yeux que pour son légendaire dénouement Parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *