Latest Post

La résurrection de Stefanos Tsitsipas Jannik Sinner, on top of the world

Stefanos Tsitsipas est éliminé de l’Open d’Australie. Il s’incline contre Taylor Fritz en huitièmes de finales (6/7 7/5 3/6 3/6). Il devrait sortir du top 10 pour la première fois depuis son entrée en 2019.

Le joueur grec n’avait pas perdu avant les demi-finales à Melbourne depuis 2019. Cette défaite anticipée lance la saison 2024 de Stefanos Tsitsipas sur une note amer. Une réaction sera nécessaire de sa part s’il espère encore exploiter son plein potentiel.

Embed from Getty Images

Deux fautes

Stefanos Tsitsipas et Taylor Fritz ont besoin d’un jeu chacun pour rentrer dans leur match. Ils essuient tous deux des balles de break d’entrée. A partir du troisième jeu de la rencontre, les serveurs font loi. L’Américain prend la balle tôt afin d’agresser son adversaire ; le finaliste de l’édition passée multiplie les slices de revers pour gagner du temps. Alors que le dixième joueur mondial ne connait que des jeux de service sans danger, Stefanos Tsitsipas connait quelques alertes. Incapable de retourner les premières balles de son adversaire, ce dernier ressent une pression constante. Aucune occasion se présente ; les deux joueurs se départagent au tiebreak.

Le grec commet deux fautes sur son engagement : un coup droit dans le couloir puis un revers dans le filet. Elles suffisent à Taylor Fritz pour prendre la tête de la rencontre. Ce dernier est resté intouchable sur ses mises en jeu. Il n’a perdu qu’un seul point derrière sa première balle. Revenir dans ce match demandera à Stefanos Tsitsipas de trouver ses marques au retour.

Un point

Le second set s’inscrit dans la même dynamique que le premier. Les jeux de service défilent. Stefanos Tsitsipas s’évertue à multiplier les slices de revers qui ne gênent en rien Taylor Fritz. Lorsqu’il parvient à les frapper à plat, l’Américain est bien plus déstabilisé. Au fil du set, le Grec retourne davantage les premières balles de son adversaire. Le vainqueur d’Indian Wells 2022 dirige l’échange. Sa puissance et sa profondeur de balle ont raison du revers fébrile de Stefanos Tsitsipas. Ce denier semble sans solution lorsqu’il retourne. Jusqu’au dixième jeu. A 15-30 contre lui, le double champion de Monte-Carlo remporte un point bascule. Il ose chercher les lignes alors que Taylor Fritz demeure passif. Cet échange revigore le grec. Il vole le service de son adversaire sur le jeu suivant ; et la manche dans la foulée.

Embed from Getty Images

Ce set s’est joué sur un unique point. Un échange qui pouvait paraître anodin, insuffle une réaction d’orgueil chez Stefanos Tsitsipas. Tout l’aspect psychologique du tennis a été démontré en l’espace de trois minutes : le Grec Galvanisé ; Taylor Fritz frustré.

Trois doubles

Un nouveau match prend forme au début du troisième set. Les balles de break – rarissimes durant la dernière heure et demie de jeu – se multiplient. Stefanos Tsitsipas offre son service d’entrée en commettant quatre fautes directes d’affilée. Il le récupère dès le jeu suivant grâce à une montée au filet qui transperce la défense de Taylor Fritz. Après ce début de manche tourmenté, l’Américain se ressaisit. Il retrouve sa première balle magique afin de se tenir hors de portée de son adversaire. Le Grec réagit moins vite. Il commet trois doubles fautes en deux jeux. Taylor Fritz exploite cette fébrilité. Il frappe un retour gagnant dans la lucarne sur une timide seconde balle de Stefanos Tsitsipas. Avec le break en poche, l’Américain se libère tandis que le favori du public retombe dans ses travers du premier set. Bien trop passif, il laisse son adversaire dominer l’échange. Taylor Fritz mène deux manches à une.

Le Grec a été trahi par son service. Alors que le gain de la première manche aurait dû l’aider à libérer son tennis, Stefanos Tsitsipas se perd. Sans le soutien de sa première balle, la perte de son service n’était qu’une question de temps.

Embed from Getty Images

Une victoire

L’ultime set de la rencontre reprend les fondements des deux premiers. Les serveurs sont maitres ; les échanges se font rares. Les premières balles de Taylor Fritz reviennent rarement de son côté du filet. En quelques coups de raquette, Stefanos Tsitsipas parvient à faire la différence. Dominé du fond de court, le Grec tente de remporter ses points au filet. Ses attaques – pas assez incisives – sont punies par les revers longue ligne de contre-attaque de l’Américain. Ce qui devait arriver, arriva. Le finaliste de Roland Garros 2021 abandonne son service sur un énième passing. Un autre quelques minutes plus tard lui coûte le match.

Mené au score, Stefanos Tsitsipas n’a pas été capable de transformer son jeu. Malgré un sursaut d’orgueil dans le second set qui lui permet de sauver l’honneur, il n’a pas été capable de réitérer ses efforts. Cette défaite crève-cœur dans le pays qu’il considère comme sa deuxième maison, aura peut-être valeur d’électrochoc. La saison 2024 devra être meilleure que 2023. Bientôt, il risque d’être trop tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *