Latest Post

La résurrection de Stefanos Tsitsipas Jannik Sinner, on top of the world

Indians Wells et Miami, les deux premiers masters 1000 de l’année sont très attendus chaque saison. En 2023, ils auront respectivement lieu du 8 au 19 mars et du 22 mars au 2 avril. Les joueurs se préparent différemment pour ces deux grands rendez-vous. Certains jouent sur dur depuis le début de l’année, d’autres font un détour par la terre battue.

Tous deux joués en extérieur, ils ne présentent pas les conditions les plus faciles. Les joueurs sont rarement épargnés par le vent du désert californien et la chaleur de Floride. Comme chaque saison, les meilleurs joueurs du monde espèrent soulever l’un de ces deux prestigieux trophées. Cette année ne fera pas exception ; les points en jeu pourraient être déterminants.

Les prétendants au titre sont nombreux et les incertitudes multiples. Finaliste l’année dernière à Indian Wells, Rafael Nadal risque d’être absent cette année. Depuis sa blessure à la hanche survenue lors du deuxième tour de l’Open d’Australie, il n’a pas joué sur le circuit ATP. Son rival de toujours, Novak Djokovic ne sera pas non plus de la partie. Les restrictions liées au Covid-19 l’empêchent d’entrer sur le territoire étatsunien. L’absence de ces deux champions constitue une opportunité en or pour les autres participants.

Embed from Getty Images

De retour à la compétition depuis deux semaines, Carlos Alcaraz est l’un des principaux prétendants aux titres. Il a remporté l’Open de Buenos Aires la semaine dernière et jouera la finale de l’Open de Rio ce soir [dimanche 26 février]. Après avoir perdu sa place de numéro un mondial au profit de Novak Djokovic, sa motivation est grande. Le jeune joueur tentera de prouver qu’il mérite de la récupérer. Au-delà du message, les chiffres comptent. Eliminé en demi-finale d’Indian Wells par Rafael Nadal (4/6 6/4 3/6) et vainqueur de Miami, il doit défendre 1 360 points en deux semaines. Ils seront cruciaux dans sa quête de la première place du classement.

Après une saison 2022 décevante et une élimination en huitièmes de finale de l’Open d’Australie, Daniil Medvedev a retrouvé le chemin de la victoire. En deux semaines, il a remporté autant de titres : Rotterdam puis Doha. Actuellement 8ème mondial, les deux semaines américaines représentent l’opportunité de se réaproprier son statut passé. Eliminé au troisième tour d’Indian Wells et en quart de finale à Miami l’année dernière, le joueur Russe a peu de points à défendre – et beaucoup à gagner. Les potentielles 1 775 unités en jeu lui permettraient de réintegrer le top 5.

Embed from Getty Images

De nombreux autres joueurs espèrent aussi remporter l’un de ces deux trophées. Casper Ruud et Taylor Fritz se retrouvent dans une position similaire. L’un a perdu la finale de Miami ; l’autre a soulevé le trophée d’Indian Wells. Après des résultats décevants lors de l’Open d’Australie, ces deux tournois seront importants pour leur classement. Actuellement 12ème mondial, Jannik Sinner espère glaner un premier master 1 000. Une telle victoire lui permettrait de revenir dans le top 10 ; et récompenserait son beau début de saison. Malgré sa blessure à l’épaule qui l’a forcé à déclarer forfait à Accapulco, Stefanos Tsitsipas reste un sérieux prétendant au titre.

Les deux autres joueurs qui ne devraient pas sous-estimer cette opportunité sont Alexander Zverev et Dominic Thiem. Ces derniers tentent de retrouver leur niveau de jeu après de sévères blessures. Le champion d’Indian Wells 2019 bénéficiera d’une wild card. Passer quelques tours lui permettrait de gagner des points et de la confiance. Pour le joueur allemand, l’objectif est de jouer le plus de matchs possible pour retrouver ses sensations ; rester dans le top 20 serait un bonus appréciable.

Embed from Getty Images

Les possibilités seront multiples lors de ces deux semaines sous le soleil américain. Un nouveau joueur inscrira-t-il son nom sur ses prestigieux trophées ? Taylor Fritz et Carlos Alcaraz défendront-ils leurs titres ? La prouesse du Sunshine Double sera-t-elle réalisée en 2023 ?

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *