Latest Post

Jannik Sinner, on top of the world Jannik Sinner, seul au monde

Carlos Alcaraz remporte l’Open de Buenos Aires en battant Cameron Norrie lors de la finale (6/3 7/5) le dimanche 19 février.

Embed from Getty Images

Après plus de trois mois d’absence sur le circuit, Carlos Alcaraz a joué son premier match de 2023 en Argentine. Forfait à l’Open d’Australie après une blessure à la jambe, le retour de l’ancien numéro un mondial était très attendu. Après sa folle saison 2022, la pression est lourde sur les épaules de Carlos Alcaraz.

Une première manche équilibrée

Lors du premier jeu, les deux joueurs laissent libre cours à leur agressivité. Carlos Alcaraz propose un tennis construit vers l’avant tandis que Cameron Norrie utilise la puissance de son revers. Ce dernier conserve sa mise en jeu après des retours ratés de son adversaire : 1/0. Carlos Alcaraz égalise après une sublime amortie qui s’écrase sur la ligne. Les jeux défilent sans qu’aucun des joueurs n’ait d’occasion de breaker. Le jeune espagnol multiplie les montées au filet ; Cameron Norrie sait répliquer. Lors du septième jeu, ce dernier cherche des coups gagnants – sans les trouver. Une double faute au mauvais moment donne deux balles de break à Carlos Alcaraz. Un magnifique décalage coup droit après une longue course lui donne l’avantage dans cette finale : 4/3, service à suivre. L’élève de Juan Carlos Ferrero surprend son adversaire avec des services volées : 5/3. Cameron Norrie sert pour rester dans le set. Les retours profonds et les montées au filet incessantes de Carlos Alcaraz gênent son adversaire. Il remporte la première manche : 6/3.

Une seconde manche animée

Cameron Norrie ne se laisse pas abattre par la perte du premier set. Il mène 0-30 sur le service de Carlos Alcaraz.  Ce dernier revient à hauteur grâce à des balles profondes et liftées : 1/0. Le vainqueur de l’US Open fait exploser son adversaire avec sa puissance de frappe. Le joueur anglais cède son service après une balle dans le filet : 2/0. En confiance, Carlos Alcaraz hausse son niveau de jeu. Qu’il retourne, ou qu’il serve, il prend d’assaut le filet. Il ne laisse aucune seconde de répit à son adversaire. En deux coups de raquette, Carlos Alcaraz fait la différence. En prenant les balles tôt, il plante son adversaire sur place. Quand Cameron Norrie sert des premières balles, il remporte ses mises en jeu avec facilité : 5/2.

Embed from Getty Images

Alors que la victoire est au bout des doigts de Carlos Alcaraz, les choses se compliquent. Il rate l’ensemble de ses retours de service – ce qui offre un jeu blanc à son rival : 5/3. L’Espagnol sert pour le match. En manque de premières balles, il est dominé dans les échanges. Une double faute offre le débreak à Cameron Norrie. Ce dernier relâche ses coups : 5/5. Carlos Alcaraz se ressaisit. Il retrouve de la justesse et de l’explosivité : 6/5. Lors du dernier jeu de cette finale, les deux joueurs proposent un tennis hors du commun. Ils multiplient les points au filet et les balles sur les lignes. Carlos Alcaraz joue une ultime amortie, que Cameron Norrie ne parvient pas à toucher : 7/5.

Lors de cette finale, les deux adversaires ont refusé d’installer l’échange. Les points étaient courts et incisifs. Cameron Norrie a usé de tous ses atouts : accélérations de coup droit, revers fulgurants et services slicés de gaucher. Néanmoins, il n’a pas pu rivaliser avec le talent de Carlos Alcaraz. Le plus jeune numéro un de l’histoire est resté insaisissable. Il a proposé un tennis varié qui n’a cessé de surprendre Cameron Norrie : glissades vers l’avant, décalages coup droit, succession d’amorties et des services-volées camouflés.

Open de Buenos Aires : Carlos Alcaraz remporte un 7ème titre

Carlos Alcaraz a encore une fois ébloui le monde du tennis. Remporter un tournoi après plusieurs mois d’absence à seulement 19 ans est un exploit. Au fil des matchs, il a su augmenter son niveau de jeu – tout comme lors de cette finale. Ce plein de confiance lui permettra peut-être de défendre son titre à Rio cette semaine.

Marnie Abbou  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *