Latest Post

Jannik Sinner, on top of the world Jannik Sinner, seul au monde

Carlos Alcaraz vient à bout de Yannik Sinner en 5 sets (6/3 6/7 6/7 7/5 6/3) lors des quarts de finales de l’US Open le jeudi 8 août.

Embed from Getty Images

Cette 4ème rencontre entre les deux hommes rentrera dans l’histoire du tennis comme le match le plus tardif de l’US Open. Conclu par Carlos Alcaraz aux alentours de 3h du matin après 5h15 de jeu ; cette rencontre marquera les esprits pour de nombreuses années à venir. Après le divin spectacle offert par les deux jeunes joueurs, les fans de tennis ne peuvent qu’espérer que cette rivalité perdure dans le temps.

Heure après heure, le suspense n’a fait que croître au sein de l’Arthur Ashe Stadium. Ce stade, transformé en Colisée, a accueilli un combat de gladiateurs au cours duquel chacun s’est rendu coup pour coup.

Le premier set a posé les jalons de cet affrontement acharné. Malgré 3 breaks, dont 1 à l’avantage de Yannik Sinner ; Carlos Alcaraz domine le jeu. Il remporte la manche : 6/3. Durant la première heure de jeu, les grandes lignes de la rencontre se dessinent. D’un côté, le quatrième joueur mondial démontre son explosivité, ses capacités défensives et sa précision de frappe. De l’autre, le jeune italien dévoile des difficultés au service mais aussi sa volonté de monter au filet, de prendre la balle tôt et sa puissance de balle.

La seconde manche débute à l’avantage de Sinner qui ne semble pas atteint par la perte du premier set. L’Italien parvient à breaker dès le 3ème jeu : 2/1, service à suivre. Il conserve cet avantage sans difficulté jusqu’à 5/3. Le neuvième jeu marque un point de rupture. Alcaraz remporte deux échanges dantesques qui semblent le lancer dans une toute autre dynamique. Il remporte un jeu de service blanc avant de récupérer son break de retard : 5/5. Yannik Sinner met fin aux minutes de fulgurance d’Alcaraz en sauvant 3 balles de break. L’italien reprend le contrôle de cette manche lors du tiebreak qu’il remporte 9-7. Afin de recoller au score, l’actuel 13ème mondial a dû faire preuve d’un niveau de jeu sensationnel : montées au filet, brillante lecture de son adversaire et fabuleuses trajectoires de balle.

Le troisième set se poursuit dans la continuité du précédent. Les deux joueurs se battent corps et âmes. Chaque échange a une allure de balle de match. Ils enchaînent des points invraisemblables : coup de raquette dans le dos, courses vers l’avant, coups gagnants sur les lignes, passings d’un autre monde. Malgré deux breaks de chaque côté, aucun joueur ne parvient à distancer l’autre. Cette manche se solde par un tie break magistral de la part de Sinner : 7-0. Alors que l’Italien a su élever son niveau de jeu au meilleur des moments, le jeune Espagnol a craqué. Dans ce moment de tension palpable, la force mentale a primé.

L’impitoyable bataille entre les deux jeunes joueurs continue. Les six premiers jeux durent. Tour à tour, Yannik Sinner et Carlos Alcaraz sont mis sous pression sur leurs jeux de service. A 3/3, ce set semble changer de physionomie. Sinner joue son meilleur tennis. Il convertit une occasion de break qu’il confirme lors du jeu suivant. L’italien doit à présent servir pour le match : 5/4. Alors qu’il maîtrisait la partie, ses nerfs lui font défaut. Il retombe dans ses travers au service – 2 doubles fautes ; et commet des erreurs inhabituelles. Après avoir évincé une balle de match, Alcaraz renverse la tendance de cette manche : 5/5. Quelques instants de doute chez Sinner auront suffi à relancer son adversaire. Dos au mur, ‘Carlitos’ a fait preuve d’une force mentale faramineuse pour remporter ce quatrième set : 7/5.

L’ultime manche de cette rencontre a renoué avec une once de normalité. A l’image de ce match, elle a été très disputée. Yannik Sinner est le premier à prendre l’avantage lors du cinquième jeu : 3/2, service à suivre. Il n’arrive cependant pas à confirmer. Carlos Alcaraz parvient à s’emparer du service de l’Italien : 5/4. Il n’a plus qu’à servir pour la victoire. Le jeune homme de 19 ans gère ses nerfs. Il convertit sa première balle de match. Si les deux joueurs ont produit quelques points éblouissants, leur prise de risque respective semblait davantage mesurée. C’est peut-être cette retenue qui a coûté le match à Sinner. Moins entreprenant au filet, il a laissé Alcaraz développer ses schémas de jeu.

Cette rencontre, qui a émerveillé l’ensemble du monde du tennis, est sans aucun doute le plus grand match de cet US Open. A tour de rôle, les leaders du tennis de demain, ont démontré l’étendue de leur talent : aptitudes mentales hors normes, justesse technique, intensité de frappe, inventivité et un rare touché de balle. Même si la victoire revient à Alcaraz, le mérite de Sinner n’en est pas moindre.

Le prodige espagnol affrontera Frances Tiafoe en demi-finale. Ayant battu Andrey Rublev (7/6 7/6 6/4) en seulement 2h36, l’Américain se trouve dans une situation idéale. Carlos Alcaraz aura-t-il récupéré après son exploit ? Réponse lors de la night session de vendredi.  

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *