Latest Post

Qui gagnera Roland Garros en 2024 ? La résurrection de Stefanos Tsitsipas

Roger Federer a joué le dernier match de sa carrière lors de la Laver Cup le 23 septembre à Londres. Il était aux côtés de Rafael Nadal et contre la paire Frances Tiafoe/Jack Sock. L’issue du match n’était pas la question : la défaite (6/4 6/7 9/11) face à la Team Monde n’a rien enlevé à la magie de l’événement.    

Embed from Getty Images

La carrière d’un géant du sport s’est conclue lors de la night session du vendredi. Roger Federer n’aurait pas pu choisir une meilleure compétition pour faire ses adieux au tennis professionnel. Dans la même équipe que ses trois plus grands rivaux : Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray ; son ultime match a rendu hommage à ses 24 ans passés sur le circuit ATP.

Durant l’ensemble de la rencontre, la Team Europe et la Team Monde offrent un spectacle magique aux spectateurs de l’O2 Arena. Pour une dernière fois, Roger Federer démontre la singularité de son jeu : services illisibles, prise de balle tôt et une main de maître au filet. Rafael Nadal, Frances Tiafoe et Jack Sock produisent, eux aussi, un tennis divertissant. La tenue d’un super tiebreak témoigne d’une rencontre pleine de suspens.

Ce match est la conclusion parfaite d’une des rivalités les plus emblématiques du tennis : « Fedal ». Durant les 2h16 de jeu, ‘Rafa’ et ‘Roger’ rayonnent sur le court. Le sourire aux lèvres après de multiples points, ils semblent profiter du moment présent. Cette rencontre rappelle l’antinomie de leurs jeux. D’un côté, Federer démontre une élégance et une aisance hors du commun ; de l’autre, Nadal incarne la force et la combativité à toute épreuve.

La grandeur de l’événement ne se fait ressentir que très tard. Quelques points avant la fin du match, Roger Federer échange son sourire contre un visage tendu et émotif. A peine les accolades au filet terminées, l’homme aux 20 titres du Grand Chelem, ne peut retenir ses larmes.

Malgré sa gorge nouée, ‘Le Maestro’ déclare au micro de Jim Courier : « Je suis content, je ne suis pas triste. Je le ressens comme une célébration ».

L’émotion est palpable au bord du court. Les pleurs de Rafael Nadal témoignent du rôle central qu’a joué Roger Federer dans sa carrière, mais aussi dans l’histoire du tennis.

Le départ de ce joueur si emblématique marque l’entrée dans une nouvelle ère du sport. Après des années de domination et d’exploits, il transmet officiellement le flambeau aux générations suivantes.

Marnie Abbou

Lis-en davantage en anglais : https://sixiemeset.com/roger-federer-and-the-end-of-an-era/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *