Latest Post

La résurrection de Stefanos Tsitsipas Jannik Sinner, on top of the world

En battant Grigor Dimitrov (6/4 3/6 6/2) en quart de finale de l’Open de Chine, Jannik Sinner a décroché son ticket pour une septième rencontre contre Carlos Alcaraz.

Leurs matchs précédents ont tous été spectaculaires et emplis de suspense. Celui qui décidera du finaliste de cette semaine ne devrait pas être différent. Carlos Alcaraz est motivé par la place de numéro un mondial qui lui a échappée après sa défaite à l’US Open. La fin de saison 2023 est l’occasion pour Jannik Sinner d’agrandir sa collection de trophées – qui l’a trop peu été depuis janvier.

Le match du jeune Italien contre Grigor Dimitrov a rappelé le danger qu’il représente pour Carlos Alcaraz. Pendant 2h30, Jannik Sinner a démontré les qualités de son tennis mais surtout sa capacité d’adaptation hors du commun.

Le premier set sourit à l’actuel septième joueur mondial. Décidé à agresser son adversaire sur chaque frappe, Jannik Sinner ne lâche jamais sa ligne. Il assaille Grigor Dimitrov de frappes chirurgicales jusqu’à le faire exploser. Ses efforts sont récompensés par un break d’entrée. L’italien dicte le rythme, l’allure et le score dans ce début de rencontre. Au fil des jeux, Grigor Dimitrov déploie son tennis. Ce dernier joue avec les lignes pour éviter les échanges à rallonge. La deuxième partie de la manche est bien plus équilibrée. Les serveurs font loi. Jannik Sinner impose un tennis construit vers l’avant tandis que le Bulgare illustre la qualité de son revers.

Le début de la seconde manche laisse penser que cette dernière ne sera qu’une formalité pour l’Italien. Il continue à prendre la balle tôt pour mettre son adversaire sous pression. Grigor Dimitrov est sur un fil lors de chacun de ses jeux de service. Le break serait quasi synonyme de défaite. Galvanisé par son instinct de survie, l’ancien numéro trois mondial sauve une ribambelle de balles de break. Les opportunités non-converties défilent sous les yeux de Jannik Sinner, impuissant. Grigor Dimitrov ne tombe pas dans les mêmes travers que son adversaire. Il frappe un fulgurant retour pour s’octroyer un break inattendu dans ce deuxième set. Cette unique occasion est suffisante pour lui décrocher la manche.

Jannik Sinner s’accroche dans le troisième set. Atteint physiquement, les longs échanges de début de match ne sont plus une option. Sa prise de risque de chaque instant dérange Grigor Dimitrov – qui cède son service d’entrée. L’Italien poursuit dans la même dynamique jusqu’à la fin de la rencontre : il multiplie les retours gagnants et touche des zones impensables.  Le Bulgare tente d’embarquer Jannik Sinner dans de longs duels. Pour ce faire, il ralentit le rythme de l’échange grâce à ses parfaits revers slicés. Cette stratégie n’est pas suffisante pour déranger le vainqueur de Toronto – qui retrouve des couleurs. Il conclut le match sur sa première occasion.

Le déroulement de cette rencontre nous ferait presque oublier que Jannik Sinner a seulement 22 ans. Sa capacité à rebondir après la perte de la seconde manche est impressionnante. Peu importe son état physique, il a été capable de rester concentrer sur le jeu afin de trouver une échappatoire.

Son meilleur ennemi espagnol devra être vigilant jusqu’aux dernières secondes de leur match pour espérer se qualifier pour la finale.

Marnie Abbou  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *