Latest Post

Jannik Sinner, on top of the world Jannik Sinner, seul au monde

Stefanos Tsitsipas s’incline face à Ugo Humbert (4/6 6/3 5/7) en huitièmes de finale du masters de Shanghai le lundi 9 octobre 2023.

L’élimination de têtes de séries dangereuses comme Alexander Zverev ou Daniil Medvedev aurait pu être une opportunité en or pour le Grec. Mais comme trop de fois cette saison, il n’a pas su saisir sa chance. Stefanos Tsitsipas poursuit dans sa spirale de défaites anticipées.

Thèse

Le sixième joueur mondial a besoin de quelques minutes pour rentrer dans sa partie. Il délivre un premier jeu catastrophique – fait de fautes directes – pour offrir un break d’entrée à son adversaire. Ce dernier confirme cet avantage d’un jeu blanc : 2/0. Ugo Humbert joue un tennis agressif qui surprend le Grec. Contraint de reculer tôt dans l’échange, Stefanos Tsitsipas subit les attaques du Français. Il sauve deux balles de double break afin de remporter un premier jeu de service : 2/1. Les serveurs font loi lors des minutes suivantes. Stefanos Tsitsipas est porté par la qualité de son service tandis qu’Ugo Humbert profite des balles courtes de son adversaire pour multiplier les coups gagnants : 5/3. A l’approche de la fin de set, les deux joueurs se crispent. Le Grec sauve une balle de set d’un smash, avant de concurrencer le Français sur son service. Un enchainement de fautes de précipitation offre une série de balles de débreak à Stefanos Tsitsipas. Il ne convertit aucune opportunité. La première manche est française : 6/4.

Ugo Humbert mérite le gain du set. Contrairement à son adversaire, il a su jouer un tennis agressif et dominateur. Son plan de jeu était limpide : exploiter la faiblesse du revers de Stefanos Tsitsipas pour se procurer des balles courtes à attaquer. Le Grec, trop loin derrière sa ligne de fond de court, n’a pas osé lâcher ses coups.

Antithèse

La seconde manche initie une nouvelle dynamique. Conquérant, Stefanos Tsitsipas varie son tennis. Porté par de puissantes premières balles, il construit ses points vers l’avant : 2/1. Ugo Humbert a besoin d’un temps d’adaptation. Mis sous pression par les montées au filet de son adversaire, il oublie son tennis de début de match. Le français perd un échange de 22 frappes – et son service dans la foulée. Stefanos Tsitsipas confirme son break par un jeu blanc : 4/1. Les positionnements des deux joueurs se sont inversés. Le Grec conclut ses échanges mi-court tandis qu’Ugo Humbert est déporté deux mètres derrière les limites du court. La fin du set se résume à un enchainement de services. Aucune occasion ne se présente de part et d’autre du filet. Stefanos Tsitsipas égalise à une manche partout : 6/3.

Dans le deuxième set, le Grec a proposé un tennis digne du top 10 mondial : des attaques de coup droit suivies au filet, des revers lâchés et des services irréprochables. Il donne l’impression que l’issue de la rencontre ne dépend que de lui. Après avoir laissé Ugo Humbert exister dans le première manche, il a su hausser son niveau de jeu dans la seconde.

Synthèse

Ugo Humbert s’encourage au début du set décisif. Il n’a pas l’intention de laisser la victoire lui échapper. Il retrouve l’agressivité qui avait fait douter le Grec dans la première manche. Une fois n’est pas coutume, Stefanos Tsitsipas se fait breaker d’entrée après un revers trop long : 2/0. A nouveau en position défensive, il perd neuf des dix premiers points du set : 3/0. Dos au mur, le Grec relâche ses coups pour mettre fin à l’hémorragie : 3/1. Les services slicés de gaucher de Ugo Humbert laissent Stefanos Tsitsipas sur place ; il renchérit par de fulgurantes premières balles extérieures. Le vainqueur de Los Cabos profite d’un enchainement de deux fautes directes du Français pour se relancer dans l’ultime manche : 4/4. Stefanos Tsitsipas semble avoir pris l’ascendant. Lorsqu’il parvient à retourner les services adverses, il fait plier Ugo Umbert dans l’échange : 6/5. Servir pour s’offrir un tiebreak ne devrait être qu’une formalité pour le Grec. Atteint par la pression de l’instant, Stefanos Tsitsipas est en panne de premiers services. En mauvaise posture, son coup droit ne lui donne que quelques secondes de sursis. Ugo Humbert frappe un sublime passing de revers court croisé pour s’octroyer une balle de match – remportée.

Cette rencontre illustre la saison 2023 de Stefanos Tsitsipas. Quand on pense avoir retrouvé le flamboyant espoir du tennis de demain, quelques minutes suffisent à nous ramener à la réalité. Le finaliste de Roland Garros 2021 et double champion de Monte Carlo semble bien loin. A ce rythme, l’ATP Finals n’est plus une certitude cette année. Un tel échec lui ferait peut-être retrouver ses esprits – et son tennis.

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *