Latest Post

La résurrection de Stefanos Tsitsipas Jannik Sinner, on top of the world

Le jeune joueur grec s’incline face à Novak Djokovic (6/3 6/4) en finale de l’Open d’Astana au Kazakhstan le dimanche 9 octobre.

Embed from Getty Images

La dixième rencontre entre les deux joueurs a été à la hauteur de ses attentes. Pendant cette courte finale de 1h16, ils ont offert un tennis divertissant aux spectateurs d’Astana. Malgré la qualité de jeu proposée par Stefanos Tsitsipas, il n’a pas réussi à déranger Novak Djokovic. Ce dernier a démontré l’étendue de son talent.

Ce tournoi a permis aux deux joueurs de glaner des points précieux. Le Serbe s’est qualifié pour le Nitto ATP Finals de Turin tandis que Stefanos Tsitsipas est de nouveau cinquième mondial.

Ce premier set se joue à peu de points. Les deux finalistes débutent par un jeu blanc : 1/1. Dès les premières minutes, Stefanos Tsitsipas fait preuve d’agressivité. Il prend d’assaut le filet afin d’imposer son style de jeu. De son côté, Novak Djokovic domine lorsque l’échange s’installe. Il distribue des balles chirurgicales, poussant le Grec à la faute : 4/3. Le huitième jeu marque un tournant. Le Serbe obtient la première balle de break du match – qu’il convertit : 5/3. Il n’a plus qu’à servir pour le set. Lors de ce dernier jeu, Novak Djokovic joue à la perfection. Stefanos Tsitsipas ne parvient pas à imprimer son style de jeu. 1,5 mètres derrière sa ligne de fond de court, il subit. L’ancien numéro un mondial décroche la première manche 6/3 en 32 minutes.

Le deuxième set confirme la fin du premier. Le jeune Grec commet davantage d’erreurs. En difficulté sur ses jeux de services, il concède des balles de break dès le troisième jeu. Il remporte son service après de longues minutes : 2/1. Novak Djokovic égalise grâce à son quatrième jeu blanc du match. Il lit les frappes de son adversaire avec brio. Incapable de surprendre son rival, Stefanos Tsitsipas concède trois balles de break. Une volée au milieu du filet offre l’avantage à ‘Djoko’ : 3/2. Ce dernier propose un niveau de jeu ahurissant : des séquences de coups gagnants, des premières balles illisibles et des fautes directes dérisoires. Rien ne semble le perturber. Le jeune joueur de 24 ans s’efforce de remporter ses mises en jeu restantes tandis que Novak Djokovic renvoie chaque balle avec une facilité déconcertante. Logiquement, il remporte cette finale : 6/3 6/4.

Lors de l’ultime match de l’Open d’Astana, Stefanos Tsitsipas propose un tennis impressionnant. A travers un jeu construit vers l’avant, il démontre son explosivité et un plan de jeu intelligent : variété des angles recherchés, changements de rythme lors des échanges et un revers très convaincant – sur lequel il s’appuie plus qu’à son habitude. Néanmoins, son adversaire reste insaisissable. ‘Djokernole’ ne concède aucune balle de break. Il anticipe chaque frappe du Grec avant même qu’elle ne soit sortie de sa raquette. Ses qualités défensives alliées à une agressivité contrôlée ne laissent aucune chance à Stefanos Tsitsipas.

Novak Djokovic demeure invaincu sur le circuit ATP depuis son quart de finale face à Rafael Nadal à Roland Garros (2/6 6/4 2/6 6/7). Peut-il maintenir ce niveau de jeu jusqu’à la fin de la saison ?

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *