Latest Post

Jannik Sinner, on top of the world Jannik Sinner, seul au monde

Stefanos Tsitsipas bat Lorenzo Musetti (7/5 7/5) en huitièmes de finale de l’Internazionali BNL d’Italia le mardi 16 mai.

Embed from Getty Images

La deuxième semaine de compétition n’a pas bénéficié d’une meilleure météo que la première. Les interruptions pour pluie se sont multipliées au fil des journées. Quelques joueurs chanceux ont réussi à finir leurs matchs en temps et en heure. Ce n’était pas le cas de Lorenzo Musetti et Stefanos Tsitsipas. Leur rencontre tardive était leur deuxième match de la journée. Le premier a évincé Frances Tiafoe ; le second a battu Lorenzo Sonego.

Après sa brillante performance de l’après-midi, Lorenzo Musetti n’a pas réussi à reproduire le même niveau de tennis. Stefanos Tsitsipas a dominé la rencontre sans être flamboyant.

Le Grec débute le match en jouant à la perfection. Sa volonté d’expédier ce match est flagrante. Tout semble lui réussir : il joue avec les lignes et conclut les points au filet. Il break Lorenzo Musetti d’entrée sur sa première occasion. Déterminé, rien ne semble capable de déranger Stefanos Tsitsipas. Il mène 3/0. Lorenzo Musetti lutte. Il utilise la vitesse de son revers à une main et l’ampleur de son coup droit pour sauver des balles de double break. Ces occasions ratées inversent la tendance. Lorenzo Musetti ne donne plus de points gratuits tandis que Stefanos Tsitsipas manque de précision. Impatient de jouer le coup gagnant, il multiplie les fautes. Son pourcentage de premières balles dégringole. Logiquement, Lorenzo Musetti débreak aussitôt. La première manche est relancée : 4/4. Adulé par le public du court central, le jeune italien libère ses coups. Il remporte avec élégance et facilité son jeu de service suivant tandis que Stefanos Tsitsipas souffre pour conserver ses mises en jeu : 6/5.  Lorenzo Musetti sert pour négocier un tiebreak. La tension semble peser sur ses épaules. Il enchaîne les fautes directes tôt dans l’échange. Sans se tuer à la tâche, Stefanos Tsitsipas remporte la première manche après une énième erreur de Lorenzo Musetti : 7/5.

Embed from Getty Images

Pendant les premières minutes du match, le Grec atteint un état de grâce. La balle obéit à ses moindres gestes. Très vite, Stefanos Tsitsipas sort de sa parenthèse enchantée. Il lutte constamment contre les coups droits foudroyants de son adversaire. Ce dernier, pourtant dominateur sur la deuxième moitié du set, s’effondre mentalement au moment le plus important. Lorenzo Musetti laisse filer la première manche.

L’Italien fait abstraction de son dernier jeu catastrophique. Il frappe un sublime passing de revers qui lui confère trois balles de break d’entrée. Un service-volée précipité de Stefanos Tsitsipas permet à Lorenzo Musetti de mener 1/0. Il confirme cet avantage par un jeu blanc. Ce dernier multiplie les revers magiques tandis que Stefanos Tsitsipas court après la balle. Son nombre excessif de fautes directes l’empêche de faire la différence du fond du court. Il se pousse vers l’avant pour survivre dans cette manche : 2/1. Lorenzo Musetti ne faiblit pas : 3/1. Le Grec retrouve sa qualité de service habituelle. Il remporte un jeu blanc composé de premières balles non-retournées : 3/2. Malgré quelques déchets, Stefanos Tsitsipas profite d’un jeu médiocre de son adversaire pour revenir à hauteur : 3/3. Les services du cinquième joueur mondial le protègent. Lorenzo Musetti croit encore en la victoire. Il multiplie les coups gagnants : amorties, revers longue ligne, coups droits qui effleurent les extrémités du court : 5/4. L’Italien sert pour rester dans le match. Il sauve trois balles de match avec courage et talent : 5/5. Stefanos Tsitsipas, imperméable à la pression, remporte un nouveau jeu blanc. Le schéma de la première manche se répète alors. Lorenzo Musetti, victime de ses émotions, frappe une double faute. Le Grec tire profit de la fébrilité de son adversaire ; il l’étouffe dans l’échange. Stefanos Tsitsipas s’octroie deux nouvelles balles de match. Un excellent retour lui permet de remporter la première.

Embed from Getty Images

La seconde manche a illustré l’une des pire difficultés du tennis : lutter contre soi-même. Malgré ses incessantes erreurs en début de set, Stefanos Tsitsipas a su se ressaisir. En se forçant à monter au filet, il contrôle ses frappes et contient sa précipitation. Quant à Lorenzo Musetti, il ne parvient pas à faire abstraction de la pression dans les moments les plus importants.

Au cours de ce match, les deux adversaires n’ont pas atteint leur meilleur niveau de tennis en même temps. Néanmoins, leur talent respectif a suffi à éblouir le public du court central. Stefanos Tsitsipas a démontré l’efficacité de ses accélérations de coup droit et son agilité au filet. Lorenzo Musetti a libéré la puissance et la beauté de son revers à une main.

Stefanos Tsitsipa contre Lorenzo Musetti : les plus beaux points

L’élimination anticipée de Carlos Alcaraz puis de Novak Djokovic a ouvert le tableau. Stefanos Tsitsipas peut être considéré comme le principal prétendant au titre dorénavant.

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *