Latest Post

Jannik Sinner, on top of the world Jannik Sinner, seul au monde

Jannik Sinner bat (6/7 6/1 6/1) Carlos Alcaraz en finale de l’ATP 250 d’Umag en Croatie.

Embed from Getty Images

A 20h ce dimanche 31 juillet, le Goran Ivanisevic Stadium a accueilli un duel de jeunes talents : Yannik Sinner 10ème mondial à seulement 20 ans et la nouvelle étoile du tennis mondial, Carlos Alcaraz, 19 ans et 4ème mondial dès ce lundi 1er août.

Les deux protagonistes du tennis de demain ont livré un premier set acharné, remporté par l’espagnol. Pendant cette première heure de match, les joueurs étaient en démonstration : points époustouflants, puissance de balle phénoménale, aces, montées au filet – et aucune balle de break cédée. ‘Carlitos’ a pris l’avantage très tôt dans le tie break en menant 5-1. Il parvient à conserver son avance, et le conclut à 7-5.

Dès le deuxième set, le match change complètement de physionomie. Carlos Alcaraz obtient 6 balles de break dès le second jeu, mais ne convertit aucune de ses opportunités ; allant jusqu’à bâcler certains retours sur deuxième balle. Après avoir tenu bon durant de longues minutes, Sinner écrase Alcaraz 6/1 qui semble avoir abandonné cette deuxième manche.

La manche décisive est étrangement similaire au second set. Après une balle de break manquée par Carlos Alcaraz à 1-1, Sinner déroule et s’impose 6/1 de nouveau, sans grande résistance de l’autre côté du filet. 

Avec cette 2ème victoire contre Alcaraz (6/1 6/4 6/7 6/3 à Wimbledon), Jannik Sinner remporte son premier trophée de 2022, et sixième de sa carrière. L’issue du match est méritée par l’italien qui a pris davantage d’initiatives, a commis très peu de fautes directes et a maintenu une grande qualité de frappe de la première à la dernière minute. De son côté, Carlos Alcaraz, peut-être atteint physiquement, n’a pas réussi à maintenir le niveau d’intensité du premier set dans les deux suivants. Le jeune espagnol s’est effondré progressivement, commettant des fautes directes inhabituelles en coup droit mais aussi au niveau d’un de ses coups fétiches, les amorties.

La tournée américaine, jouée sur dur extérieur, et commençant dès la semaine prochaine, risque d’être un challenge pour ces deux joueurs. Ils n’ont pas eu le temps d’apprivoiser la chaleur estivale des Etats-Unis, et encore moins la surface de jeu en choisissant d’étendre leur saison sur terre battue. Yannik Sinner et Carlos Alcaraz ont tout deux choisi de sauter le Citi Open et l’ATP 250 de Los Cabos, en espérant avoir suffisamment d’entraînement pour être performants mais aussi un temps de repos décent, notamment pour l’espagnol qui s’est accordé peu de pauses cette saison, et surtout depuis la fin de Wimbledon.

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *