Latest Post

La résurrection de Stefanos Tsitsipas Jannik Sinner, on top of the world

L’année 2022 touche à sa fin et n’a pas laissé les fans de tennis intacts. Ces douze mois resteront gravés dans l’histoire du sport. Après le début de saison chaotique de Novak Djokovic à Melbourne, Rafael Nadal a marqué les esprits en remportant ses deux derniers titres en Grand Chelem. La seconde partie de l’année a connu d’autres joies comme le sacre de Carlos Alcaraz à l’US Open ; mais aussi des moments plus douloureux. Le 23 septembre à l’O2 Arena de Londres, Roger Federer a joué le dernier match de tennis professionnel de sa carrière.

Embed from Getty Images

La saison 2023 s’annonce tout aussi prometteuse. Elle commencera dès le 29 décembre avec une nouvelle compétition, la United Cup. Ce tournoi, joué en équipes mixtes, avec des points WTA et ATP lancera l’année 2023 sous le signe de la nouveauté. Cette saison semble être le commencement d’une nouvelle ère du tennis.

Une place de numéro un mondial convoitée

Grâce à sa victoire lors de la finale de l’US Open face à Casper Ruud (6/4 2/6 7/6 6/3), Carlos Alcaraz est devenu le plus jeune numéro un mondial de l’histoire du tennis. Cette place semble méritée vu l’extraordinaire saison du jeune espagnol. 32ème au classement ATP en janvier 2022, Carlos Alcaraz a multiplié les titres : Open de Rio, masters de Miami, Open de Barcelone et masters de Madrid. Cet enchaînement de victoires a permis au joueur de 19 ans d’acquérir de la confiance et de l’expérience. Ces qualités ont été primordiales pour remporter son premier sacre en Grand Chelem.

US Open 2022 : Carlos Alcaraz remporte son premier titre du Grand Chelem

Une question subsiste tout de même : Carlos Alcaraz est-il capable de conserver sa place de numéro un mondial ? Le jeune espagnol n’a pas retrouvé son niveau de jeu démontré à New York lors de la fin de saison. Si la fatigue peut être la source de cette baisse de régime, la jeunesse de ‘Carlitos’ laisse planer un doute sur sa régularité.

Embed from Getty Images

Le retour à plein temps de Novak Djokovic sur le circuit ATP est un autre obstacle au maintien de sa place de numéro un mondial. Carlos Alcaraz n’a pas eu à battre le Serbe lors de sa course au titre. Ce dernier était absent de l’US Open à cause de son statut vaccinal. Cela n’enlève rien à son mérite mais nourrit l’incertitude autour de sa capacité à défendre sa place en 2023.

Qu’attendre du Big Three ?

A respectivement 36 et 35 ans, Rafael Nadal et Novak Djokovic semblent déterminés à poursuivre leurs carrières. Séparés par un unique titre du Grand Chelem en faveur de Rafa, les deux hommes continuent de dominer les plus grands événements du circuit ATP. A eux deux, ils ont remporté trois des quatre Grand Chelem de l’année 2022.

Roland Garros 2022 : Rafael Nadal contre Novak Djokovic

L’état physique de Rafael Nadal ne permet pas de le considérer comme favori, sauf à Roland Garros. Après six mois d’arrêt de jeu et une nouvelle opération, personne n’aurait misé sur la victoire d’un second titre à l’Open d’Australie en 2022. Il ne cesse de surprendre le monde du tennis et de démontrer ses qualités exceptionnelles. Malgré sa deuxième moitié de saison compliquée, il serait inconscient de l’éliminer des débats. Après deux matchs décevants à l’ATP Finals, Rafael Nadal bat Casper Ruud (7/5 7/5) lors de son ultime match de l’année. Dès que le Taureau de Manacor enchaîne les matchs, il reste un adversaire des plus redoutables.

Embed from Getty Images

Le cas de Novak Djokovic est bien différent. Dès qu’il participe à un tournoi, il est considéré comme le grand favori. Ses résultats en 2022 ne démentent pas ce titre. Il a participé à dix tournois cette année ; il en a remporté quatre et perdu deux finales. Le Serbe clôt sa saison avec un sixième ATP Finals qui lui octroie la cinquième place du classement ATP.

La participation de Novak Djokovic à l’Open d’Australie 2023 a été confirmée par la fédération de tennis australienne. Cela sera sa première occasion d’égaler le record de Grand Chelem de Rafael Nadal. Cette victoire le rapprocherait dangereusement du trône du tennis mondial. Après avoir raté la majorité des tournois de 2022, Novak Djokovic aura l’occasion de remporter de nombreux points en 2023. Grimper les places du classement ATP s’annonce plutôt facile pour le vainqueur de Wimbledon. Il est le principal prétendant au titre de numéro un mondial, pour l’instant détenu par Carlos Alcaraz.

Un combat de générations : la Next Gen face à la Baby Gen

La figure de proue de la Baby Gen est l’actuel numéro un mondial. Même s’il fait partie des plus jeunes, il est l’incarnation du talent et du potentiel de cette nouvelle génération. Également composée d’Holger Rune, Felix Auger-Aliassime, Jannik Sinner ou encore Lorenzo Musetti ; la Baby Gen a plus brillé que la Next Gen au cours de la saison 2022.

Embed from Getty Images

Cette dernière n’a pas été à la hauteur des grands événements. Mis à part une demi-finale à l’Open d’Australie, Stefanos Tsitsipas n’a pas atteint la deuxième semaine d’un Grand Chelem. Matteo Berettini, Alexander Zverev et Dominic Thiem ont été freinés par des blessures. En ce qui concerne Andrey Rublev, il a démontré sa régularité sans réaliser d’exploit. Daniil Medvedev a, quant à lui, connu une saison décevante depuis sa finale perdue face à Rafael Nadal (6/2 7/6 4/6 4/6 5/7) lors de l’Open d’Australie.

En revanche, la Baby Gen a révélé son talent et ses ambitions au grand public. Holger Rune a fait son entrée dans le top 10 après avoir remporté le Rolex Paris Masters. Lorenzo Musetti frôle le top 20 et Felix Auger-Aliassime a réalisé une merveilleuse fin de saison. En octobre, il a remporté trois titres en autant de semaines.

Basel Open : Felix Auger-Aliassime remporte un quatrième titre en 2022

Au cours de la saison 2023, les duels entre la Next Gen et la Baby Gen devraient se multiplier. Ils seront l’occasion pour les plus jeunes de s’affirmer et de concurrencer leurs rivaux – déjà bien établis au sommet du tennis mondial. Alors que la Baby Gen est en pleine ascension vers le plus haut niveau, l’année 2023 pourrait remettre les pendules à l’heure. Le manque de titres du Grand Chelem détenus par les membres de la Next Gen est une source de critique permanente. Néanmoins, la régularité dont font preuve ces joueurs depuis plusieurs années est souvent oubliée. Il n’est pas assuré que la Baby Gen sache faire de même.

Embed from Getty Images

La saison 2023 devrait apporter des réponses à de nombreuses questions. Qui régnera sur le tennis mondial ? Y aura-t-il de nouveaux vainqueurs en Grand Chelem ? Le règne du Big Three est-il éternel ? Réponse dès le 29 décembre.

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *