Latest Post

La résurrection de Stefanos Tsitsipas Jannik Sinner, on top of the world

Stefanos Tsitsipas a été éliminé au premier tour de l’US Open par Daniel Elahi Galan (0/6 1/6 6/3 5/7) à New York lundi 29 août.

Embed from Getty Images

Actuellement deuxième mondial dans la Course à Turin, Stefanos Tsitsipas était un des  sérieux prétendants au titre lors de cet US Open au tableau ouvert. Finaliste lors du Master 1000 de Cincinnati, le Grec est arrivé à New York plein d’espoir pour l’ultime Grand Chelem de l’année. Contre toute attente, il s’est retrouvé à court de solution face au 94ème mondial, Daniel Elahi Galan.

Le premier set de cette rencontre a duré à peine une vingtaine de minutes. Le joueur colombien a joué un tennis solide et efficace tandis que la tête de série numéro 4 s’effondrait. Tsitsipas n’a pas été capable de conserver une seule de ses mises en jeu : fautes accablantes, montées au filet baclées, peu de premières balles. Constamment sur la défensive, les jeux ont défilé devant les yeux du Grec qui semblait absent du court : 0/6.

La deuxième manche est une répétition de la première, à quelques exceptions près. Tsitsipas fait durer les échanges et  remporte davantage de points ; mais cela reste insuffisant. En constante discussion avec son père/coach entre les points, le Grec semble agité. Les fautes directes demeurent excessives : il est de nouveau mené 5-0. A l’issue d’un temps médical pour traiter une douleur au coude, Tsitsipas remporte son premier jeu du match. Le second set lui échappe : 1/6. Le médecin entre à nouveau sur le court.

La troisième manche est encourageante : le 5ème joueur mondial parvient à conserver sa première mise en jeu. Il retrouve un semblant de son tennis et obtient un break d’entrée. Tsitsipas, d’apparence plus calme, remporte cette troisième manche en conservant son avantage : 6/3.

L’ultime set débute en faveur de Stefanos Tsitsipas qui break d’entrée. Le joueur Grec fait preuve de davantage d’agressivité tandis que Galan commet des fautes directes de plus en plus fréquentes. Néanmoins, Tsitsipas n’élève pas suffisament son niveau de jeu. Il perd son break d’avance. Malgré une fin de manche très serrée, le finaliste de Cincinnati n’est pas assez solide au service. La 11ème balle de match est la bonne pour Daniel Elahi Galan (7/5) qui remporte la plus belle victoire de sa carrière.

Cette défaite inattendue doit servir de leçon au joueur de 24 ans. Deux raisons peuvent expliquer ce résultat : sa douleur au coude ou un simple manque de régularité. Toutes deux pointent vers un problème de mental. Il est évident que Tsitsipas n’a pas perdu ses capacités tennistiques. Il n’a juste pas été capable de se ressasir. Sa blessure au coude, quant à elle, témoigne d’un épuisement physique. Si le Grec détient le record de victoire en 2022, c’est au prix d’un nombre excessif de tournois joués. Cette nécessité de multiplier les matchs pour avoir confiance en son jeu illustre une certaine fragilité.

Marnie Abbou

One thought on “La désillusion de Stefanos Tsitsipas

  1. michel Chang dit :

    conclusion très pertinente.
    Ce besoin de jouer à haute intensité permanent commence à devenir très couteux pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *