Latest Post

La résurrection de Stefanos Tsitsipas Jannik Sinner, on top of the world

Carlos Alcaraz bat Casper Ruud en finale de l’US Open (6/4 2/6 7/6 6/3) le dimanche 11 septembre.

Embed from Getty Images

Au cours de cette rencontre, l’identité de jeu de chacun des finalistes s’est dévoilée. Casper Ruud a fait preuve d’une grande solidité pendant la majorité du match. Jamais éblouissant, il a fait parler sa puissance et sa régularité afin de déstabiliser son adversaire. Carlos Alcaraz a, une fois de plus, fait preuve d’explosivité, de panache et d’une force mentale impressionnante.

L’enjeu de cette finale se fait ressentir lors de la première manche. Nerveux, les deux joueurs sont sous pression au service lors des quatre premiers jeux. Alcaraz parvient néanmoins à faire la différence en proposant un tennis créatif : 2/1, service à suivre. Il sauve une balle de débreak dans le jeu suivant grâce à une sublime amortie qui s’écrase derrière le filet.  L’Espagnol reste solide sur ses jeux de service restants. Il remporte le premier set 6/4. Malgré davantage de fautes directes et très peu de points remportés sur le service de Casper Ruud ; Alcaraz prend la tête de la finale grâce à un jeu construit vers l’avant.

Lors de la seconde manche, Carlos Alcaraz s’effondre. Casper Ruud prend systématiquement l’ascendant lorsque l’échange s’installe. Forcé de monter à la volée pour conserver ses jeux de service, Alcaraz semble en difficulté permanente. Les occasions de break manquées aux cinquième et septième jeux n’aident pas l’Espagnol à se ressaisir. Casper Ruud remporte cette deuxième manche 6/2 sans opposition de l’autre côté du filet. Atteint moralement ou physiquement, Carlos Alcaraz a multiplié les fautes directes ainsi que les erreurs tactiques. Le Norvégien a profité de la baisse de régime de son adversaire. Tandis qu’Alcaraz explose, Ruud joue un tennis chirurgical.

Une manche partout. Le troisième set débute. Casper Ruud offre un break d’entrée après un enchaînement de fautes directes. Néanmoins, cet avantage est illusoire. Après quelques jeux disputés, le Norvégien revient à hauteur : 2/2. Carlos Alcaraz ne semble pas sorti de sa mauvaise passe. En résistance sur chacune de ses mises en jeu, l’Espagnol semble à court de ressources. En manque d’explosivité, il cède lors des longs échanges. Casper Ruud, confiant, prend l’ascendant. Il joue un tennis agressif qui épuise son adversaire. A 5/6, Alcaraz doit servir pour rester dans le set. Le jeune joueur de 19 ans est sur un fil. Lors d’un jeu qui dure plus de 10 minutes, il parvient à sauver deux balles de set. En sursis grâce à ses qualités au filet, il négocie donc un tiebreak. Contre toute attente, les rôles s’inversent. L’Espagnol retrouve de l’énergie tandis que Ruud explose. Porté par son service, Alcaraz mène dans cette finale : 7/6[1].

La quatrième manche débute en douceur. Chaque joueur conserve ses jeux de service sans trop batailler : 2/2. Le gain de la manche précédente a relancé Alcaraz. De retour à son niveau habituel, il fait le break : 4/2. Les jeux suivants s’enchaînent rapidement : 5/3. L’Espagnol doit alors servir pour le gain du tournoi. Il gère ses nerfs à la perfection. Malgré deux fautes directes, il produit 3 aces ainsi qu’un service-volée. Carlos Alcaraz se laisse tomber au sol : il est vainqueur de l’US Open.

‘Carlitos’ a encore une fois été à la hauteur de l’événement. Pour le match le plus important de sa carrière, il a laissé tout ce qu’il avait en lui dans l’Arthur-Ashe Stadium. Alors que rien ne lui souriait, il a su croire en lui pour remporter son premier titre en Grand Chelem. A force d’abnégation, de service-volées, de créativité et de combat ; il a su venir à bout de Casper Ruud qui n’a pas démérité. Le jeune Norvégien a démontré sa puissance de frappe, ses qualités au filet et son inconditionnelle régularité.

A l’issue de l’ultime Grand Chelem de l’année, Carlos Alcaraz prend la tête du classement ATP. A seulement 19 ans, il devient le plus jeune numéro un mondial de l’histoire du tennis. Après s’être révélé au grand public lors de l’US Open 2021 en battant Stefanos Tsitsipas au troisième tour ; le jeune prodige espagnol a surpassé toutes les attentes.

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *