Latest Post

La résurrection de Stefanos Tsitsipas Jannik Sinner, on top of the world

Daniil Medvedev bat Holger Rune (7/5 7/5) lors de la finale du master de Rome le dimanche 21 mai 2023.

Embed from Getty Images

La haine du russe pour la terre battue a peut-être été enterrée en Italie aujourd’hui. Après plusieurs années à crier haut et fort que cette surface n’était pas faite pour lui, il décroche son premier trophée sur l’ocre. Cette grande victoire n’est pas un hasard mais la conséquence d’un travail acharné ces dernières semaines.

Holger Rune n’a pas été à la hauteur pour empêcher Daniil Medvedev de décrocher un cinquième titre cette saison. Cette finale n’a pas été grandiose. Elle a mis en lumière les failles mentales du jeune Danois ; et illustré l’intelligence de jeu de l’ancien numéro un mondial.

Daniil Medvedev maîtrise la première manche

Daniil Medvedev entame la finale par un jeu blanc. Holger Rune n’hésite pas à entrer dans le court quand l’occasion se présente : 1/1. Le Russe refuse de jouer sur la défensive. Il fait des pas vers l’avant dès qu’il est déporté. Même si chacun de ses coups est intelligent, ses frappes manquent d’explosivité pour gêner son adversaire : 2/2. Daniil Medvedev efface deux balles de break grâce à de puissants premiers services. Holger Rune multiplie les montées au filet tandis que le Russe est freiné par ses trop nombreuses fautes directes : 3/3. Le Danois fait preuve d’agressivité. Daniil Medvedev profite des attaques de son adversaire qui ouvrent le court pour glisser des balles sur les lignes : 4/4. Au fil des jeux, le Russe monte en puissance. Ses erreurs de début de set disparaissent pour laisser place à une couverture de terrain hors norme. Holger Rune accepte les filières de jeu favorites de son adversaire : 6/5. Le Danois sert pour rester dans le set. La passivité de ce dernier permet à Daniil Medvedev d’être agressif. Une amortie mal touchée est immédiatement sanctionnée par un coup droit foudroyant. Le Russe mène une manche à rien.

Embed from Getty Images

Daniil Medvedev prend la tête de la finale sans avoir été flamboyant. Au fil de la manche, il hausse son niveau de jeu. Il gomme ses fautes directes et lasse son adversaire. Holger Rune est cantonné dans la filière de jeu favorite du Russe : les longs échanges de fond de court. La jeune joueur ne parvient pas à faire parler sa créativité.

Du pareil au même

Holger Rune ne se laisse pas abattre par la perte de la première manche. Il fait parler son agressivité pour obtenir un break blanc d’entrée – qu’il confirme. Alors que le jeune joueur renoue avec son tennis explosif, Daniil Medvedev est forcé à défendre : 2/1. Holger Rune ne conserve pas son avantage longtemps. Un jeu, fait de fautes directes et de volées mal touchées, offre le débreak au Russe : 2/2. Daniil Medvedev produit un tennis intelligent. Même s’il ne libère pas ses frappes, il joue toujours le meilleur coup au vu de la situation. La prise de risque d’Holger Rune est récompensée. Il remporte un échange éprouvant de 38 frappes grâce un revers longue ligne. Usé, Daniil Medvedev enchaîne les volées liftées ratées – ce qui confère un nouveau break au jeune Danois : 5/3. Un jeu plus tard, Holger Rune sert pour le set. La pression s’empare de lui. Tendu, il retient ses frappes. Une ribambelles de fautes directes relance Daniil Medvedev : 5/5. Malgré une balle de break effacée par un puissant service, ce dernier remporte sa mise en jeu : 6/5. Holger Rune n’arrive toujours pas à faire abstraction de la tension. Il enchaine trois fautes directes qui offrent des balles de match à Daniil Medvedev. La seconde est la bonne.

Embed from Getty Images

Daniil Medvedev remporte l’ultime manche grâce à son expérience. Il ne se laisse pas découragé par ses breaks concédés. Patient, il sait exploiter les moments de faiblesse de son adversaire. Grâce à sa brillante lecture du jeu, il anticipe les amorties de son rival et exploite les zones ouvertes du court. Pourtant adepte de la terre battue, Holger Rune ne libère jamais son jeu. Les points remportés grâce à l’agressivité de ses frappes sont contrebalancés par l’excès de fautes directes aux pires moments.

Internazionali BNL d’Italia : revivez les meilleurs moments de la finale

Le premier titre sur terre battue de Daniil Medvedev arrive à point nommé. Ces points supplémentaires lui octroient la place de numéro deux mondial. Il débutera donc Roland Garros en tant que seconde tête de série. Si le tirage lui est favorable, il pourrait bénéficier d’une partie de tableau sans Carlos Alcaraz ni Novak Djokovic. Pour la première fois de sa carrière, Daniil Medvedev arrivera à Paris comme l’un des favoris.

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *