Latest Post

Jannik Sinner, on top of the world Jannik Sinner, seul au monde

Aryna Sabalenka bat Iga Swiatek (6/3 4/6 6/3) en finale de l’Open de Madrid le samedi 6 mai 2023.

Embed from Getty Images

La huitième rencontre entre les deux joueuses a été grandiose. Cette affiche, qui était la même que lors de la finale de Stuttgart la semaine dernière, ne s’est pas dénouée de la même façon. Cette fois-ci, Aryna Sabalenka s’est imposée pour confirmer son superbe début de saison. Après un premier titre du Grand Chelem en Australie, elle remporte un second master 1 000.

Malgré des premiers mois moins flamboyants que ceux de l’année passée, Iga Swiatek continue d’assoir sa domination sur le tennis mondial. Depuis sa défaite en huitièmes de finale à l’Open d’Australie, elle a remporté deux titres et perdu deux finales. Avec presque 2000 points d’avance sur sa dauphine, la Polonaise semble déterminer à rester sur le trône du tennis mondial.

Une démonstration d’Aryna Sabalenka

Le premier jeu de la rencontre permet aux deux joueuses de s’acclimater. Aryna Sabalenka ne parvient pas à frapper de premières balles tandis qu’Iga Swiatek manœuvre l’échange. La Biélorusse remporte un premier jeu de service serré : 1/0. La numéro un mondial égalise sans difficulté grâce à la régularité de ses frappes : 1/1. Plus à l’aise au service, Aryna Sabalenka met en place son tennis. Son plan de jeu est clair : agresser sur chaque frappe quitte à prendre des risques. Son adversaire parvient à résister à ses incessants assauts : 2/2. Iga Swiatek n’est pas encore réglée à la relance ; cela permet à la Biélorusse de conserver sa mise en jeu aisément : 3/2. Le sixième jeu de la finale met en difficulté la vainqueure de Stuttgart. Un enchainement de deux fautes directes offre des balles de break à son adversaire. Elle sauve la première en prenant la balle tôt ; Aryna Sabalenka gâche la seconde avec une faute en longueur. Sa constante volonté d’agresser lui joue des tours : 3/3. Cette dernière n’hésite pas à conclure ses points au filet pour montrer qu’elle est présente : 4/3. La numéro un mondial se retrouve à nouveau en difficulté sur son service. Elle commet une faute de revers qui offre le break à son adversaire. Aryna Sabalenka n’a plus qu’à servir pour le gain du set – ce qu’elle fait sans encombre.

Embed from Getty Images

Lors de la première manche, la Biélorusse parvient à étouffer le jeu d’attaque d’Iga Swiatek. Elle frappe chaque balle avec la volonté de la convertir en coup gagnant. Malgré quelques fautes grossières, sa stratégie reste payante. La Polonaise ne parvient pas à sortir de sa position défensive. Toujours deux mètres derrière sa ligne de fond de court, elle subit les assauts de son adversaire. Ses balles liftées et la qualité de ses défenses ne sont pas suffisantes.

Iga Swiatek se rebelle

Iga Swiatek entame la seconde manche par un jeu de service autoritaire : 1/0. Elle anticipe bien mieux les puissants services de son adversaire. Après une série de retours profonds, elle remporte un break d’entrée : 2/0. Elle confirme cet avantage par un jeu blanc composé de premières balles non-renvoyées : 3/0. Aryna Sabalenka ne se laisse pas distancer : 3/1. Le cinquième jeu s’éternise. Chaque frappe de la Biélorusse a des airs de coups gagnants. La numéro un mondial résiste tant qu’elle peut. Même si elle sauve les quatre premières balles de break, Aryna Sabalenka joue un sublime revers longue ligne dans la lucarne pour remporter la cinquième. Le break est effacé : 3/3. Iga Swiatek reste en tête de la manche – et sauve des balles de break au passage. La première grâce à un parfait contrepied ; la seconde grâce à un point construit avec patience : 4/3. Aryna Sabalenka enchaîne avec un jeu imparfait. Quelques erreurs liées à sa précipitation offrent de précieuses balles de break à la numéro un mondial. Celle-ci se contente de la première : elle frappe un retour gagnant sur première balle qui cloue son adversaire sur place. Iga Swiatek mène 5/3. Elle remporte l’ultime jeu de la seconde manche sans difficulté.

Embed from Getty Images

Le deuxième set ne pouvait pas être plus disputé. Des breaks ont été faits ; certains effacés. Aryna Sabalenka a poursuivi sa stratégie. Ses coups gagnants à répétition ont été accompagnés de davantage de déchets et de moins de premières balles. Iga Swiatek a su en profiter. Même si la numéro un mondial n’a pas été capable de libérer ses coups, elle a concentré son énergie sur ses jeux de relance. Ses retours, bien plus soignés et profonds, ont fait la différence.

Un set décisif contesté

Le premier échange de l’ultime set illustre l’ensemble de la rencontre. Aryna Sabalenka mulitplie les attaques tandis qu’Iga Swiatek défend chaque balle. La Biélorusse prend la tête de la finale après un premier jeu de service accroché. Les deux joueuses augmentent leur niveau de jeu : elles se rendent coup pour coup. Aryna Sabalenka frappe chaque balle avec l’intention de faire mal. Une faute directe d’Iga Swiatek offre le break d’entrée à son adversaire : 2/0. Des points grandioses s’enchainent. Chacune leur tour, les finalistes montent au filet et glissent sur la terre battue de Madrid. Aryna Sabalenka puise dans ses ressources pour conserver son avantage : 3/0. Iga Swiatek se rebelle. Elle profite d’un jeu de service catastrophique de son adversaire – conclu par une double faute – pour revenir à hauteur. Déterminée, la Polonaise arrive enfin à jouer un tennis d’attaque. Elle prend la balle tôt pour éviter de reculer derrière sa ligne de fond de court. Aryna Sabalenka se protège grâce à la qualité de son service : 4/3, service d’Iga Swiatek à suivre. Cette dernière enchaîne deux fautes directes au pire des moments. La Biélorusse saisit sa chance. Elle conclut un point au filet avant d’en remporter un second grâce à un coup droit court croisé. Le break en poche, elle s’apprête à servir pour le gain du tournoi. Iga Swiatek n’abandonne pas. Elle sauve trois balles de match avant de s’incliner.

Embed from Getty Images

La dernière manche est la plus palpitante des trois. Le combat ne pouvait être plus féroce. Iga Swiatek se force à prendre la balle tôt pour défendre sa ligne de fond de court tandis qu’Aryna Sabalenka libère ses frappes. Des points conclus au filet et des balles qui effleurent les lignes suffisent à ravir le public madrilène. Du début à la fin de cette finale, la Biélorusse a réussi l’impensable : empêcher la numéro un mondial de jouer son tennis. Etouffée et éprise de doute, Iga Swiatek s’est retrouvée à court de solution. Chaque coup neutre était puni par un coup gagnant d’Aryna Sabalenka.

Finale de l’Open de Madrid : les meilleurs moments

En huit rencontres, la finale de Madrid est la première victoire de la Biélorusse sur terre battue. Elle permet de relancer le suspense pour Roland Garros ; et laisse espérer de futures batailles flamboyantes entre les deux joueuses.

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *