Latest Post

Qui gagnera Roland Garros en 2024 ? La résurrection de Stefanos Tsitsipas

L’ancien numéro 3 mondial a perdu face à Ugo Humbert (3/6 0/6) lors de la finale du Challenger de Rennes le dimanche 18 septembre.

Embed from Getty Images

Après plusieurs mois d’absence, Dominic Thiem a fait son retour sur le circuit ATP lors du Challenger de Marbella le 29 mars 2022.  Près de six mois plus tard, l’Autrichien peine à réintégrer les hauteurs du classement mondial. Actuellement 182ème, il lui reste une longue route à parcourir.

Dimanche après-midi, Ugo Humbert a surpassé Dominic Thiem. Le Français n’a laissé aucune chance à son adversaire grâce à un tennis efficace : très peu de déchets, un excellent service et une agressivité contrôlée. Dominant dans chaque échange, Humbert a étouffé le vainqueur de l’US Open 2020. En manque de profondeur de balle et d’efficacité au retour de service, Thiem a joué un tennis défensif – sans impact. Malgré quelques balles de débreak à sauver, le joueur français remporte la première manche sans difficulté : 6/3.

Le match s’est poursuivi dans la continuité du premier set. Confiant, Ugo Humbert a augmenté son niveau de jeu : des points construits à la perfection, une répétition de coups gagnants et des fautes directes dérisoires. L’Autrichien semblait à court de ressources. Le manque d’explosivité de ses balles l’a poussé à jouer sur les lignes. Cette prise de risque excessive s’est traduite par une multitude de fautes directes. La différence de niveau de jeu flagrante s’est traduite au score : 6/0 pour Humbert.

Ce match a mis en avant les difficultés qu’expérimente Thiem depuis son retour sur le circuit. Il semble avoir perdu confiance en ses armes fétiches. Lors de cette finale, son coup droit lifté a manqué de profondeur. Quant à son revers à une main longue ligne, il était absent.  

A 29 ans, ‘Domi’ espère regoûter au succès. Sa volonté est claire : renouer avec le prestige des hauteurs du classement ATP. Reste à savoir s’il en est encore capable. Les stars montantes du tennis, telles que Carlos Alcaraz ou Yannik Sinner, ne devraient pas lui rendre la tâche facile.

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *