Latest Post

Qui gagnera Roland Garros en 2024 ? La résurrection de Stefanos Tsitsipas

Carlos Alcaraz bat Stefanos Tsitsipas (6/3 6/4) en finale de l’Open de Barcelone le 23 avril 2023.

Embed from Getty Images

Le jeune prodige ne faillit pas aux lourdes attentes qui pèsent sur ses épaules. Après un début de saison retardé par les blessures, Carlos Alcaraz n’a pas attendu longtemps pour éblouir le monde du tennis. Il remporte l’Open de Buenos Aires dès son retour. Avant d’arriver à Barcelone, il gagne un troisième master 1000 à Indian Wells. Stefanos Tsitsipas, malgré sa finale à l’Open d’Australie, débute le match en tant qu’outsider.

Carlos Alcaraz choisi de servir. Il donne le ton dès le premier échange, conclu par un coup droit gagnant. Le jeu est blanc. Stefanos Tsitsipas réplique avec une grande qualité de service : 1/1. Après un smash envoyé plusieurs mètres derrière le terrain, Carlos Alcaraz est en difficulté sur son service. Une faute directe dans le filet donne le break au Grec. Il mène 2/1, service à suivre. Après un long jeu, fait de duels de revers, Stefanos Tsitsipas cède deux balles de débreak à son adversaire. Une double faute permet à Carlos Alcaraz de revenir à hauteur. Ce dernier multiplie les amorties, intouchables par le quatrième joueur mondial – positionné trop loin de sa ligne de fond de court. L’Espagnol mène 3/2. Stefanos Tsitsipas n’hésite pas à monter au filet pour conclure ses attaques de coup droit : 3/3. Les retours profonds du Grec ne sont pas assez fréquents pour inquiéter Carlos Alcaraz qui reste en tête : 4/3. Les coups droits liftés de ce dernier ont raison du revers à une main de Stefanos Tsitsipas. Même s’il sauve une première balle de break, la seconde est remportée par Carlos Alcaraz au filet. Il sert pour la manche : 6/3.

Embed from Getty Images

Lors du premier set, les deux adversaires ont l’air de faire jeu égal. Néanmoins, l’ancien numéro un mondial élève son niveau de jeu au meilleur des moments. Après son break tôt, Stefanos Tsitsipas n’a plus d’occasion de remporter le service de son adversaire. Ce dernier multiplie les amorties qui laissent le Grec sur place. Les attaques de coup droit de Stefanos Tsitsipas,si efficaces d’habitude, sont neutralisées par les qualités défensives de Carlos Alcaraz.

Stefanos Tsitsipas ne semble pas découragé par la perte du set. Il remporte son premier jeu de service blanc grâce à deux sublimes montées au filet. Carlos Alcaraz répond par un jeu autoritaire conclu par un ace. S’ensuit un jeu divertissant composé de points au filet à répétition. Les deux joueurs démontrent leur vitesse de déplacement et leur réflexes fulgurants. Stefanos Tstsipas reste en tête : 2/1. Les mauvais retours de ce dernier facilitent la tâche de son adversaire : 2/2. Un lob parfaitement déposé suivi d’une énième amortie mortelle confèrent deux balles de break à Carlos Alcaraz. Un revers boisé permet à ce dernier de mener : 3/2. Le jeune espagnol multiplie les coups gagnants. Stefanos Tsitsipas lutte, à court de solution : 4/3. Tandis que l’élève de Juan Carlos Ferrero ne lâche pas sa ligne de fond de court, son adversaire est forcé de reculer. Le Grec remporte un jeu blanc ; et force son rival à servir pour le gain du tournoi. Carlos Alcaraz, imperméable à la pression, se procure trois balles de match. Un énième coup droit gagnant lui permet de défendre son titre.

La seconde manche confirme la précédente. Davantage libéré, Carlos Alcaraz ne laisse aucune chance à son adversaire. Il exploite son intelligente lecture du jeu. Dès que le Grec est en arrière, il est immédiatement puni par une amortie. Stefanos Tsitsipas, ne libère pas assez ses coups. Il est pris par les balles liftées sur son revers ; ses gifles de coup droit manquent d’explosivité.

Embed from Getty Images

Cette quatrième rencontre entre les deux hommes, s’est conclue par la même issue que les précédentes. Stefanos Tsitsipas n’a pas encore trouvé la solution pour inquiéter son jeune rival. Il est habitué à remporter ses points grâce à ses gifles de coup droit et son agilité au filet ; Carlos Alcaraz a du répondant dans ces domaines. Ses dix amorties gagnantes aujourd’hui le montrent. Outre son touché de balle, sa régularité en coup droit et son explosivité ne laissent pas non plus à désirer. Ce joueur si jeune semble pourtant déjà complet.

Open de Barcelone : revivez les temps forts de la finale

L’absence de Rafael Nadal et les soucis physiques de Novak Djokovic, laissent un boulevard à Carlos Alcaraz pour la suite de la saison sur terre battue. Défendre son titre à Madrid et remporter le master de Rome lui rendraient la place de numéro un mondial.

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *