Latest Post

Jannik Sinner, on top of the world Jannik Sinner, seul au monde

Carlos Alcaraz atteint sa première finale de Grand Chelem après avoir battu Frances Tiafoe (6/7 6/3 6/1 6/7 6/3) lors des demi-finales de l’US Open le vendredi 9 septembre.

Embed from Getty Images

Les spectateurs de l’Arthur-Ashe Stadium n’auraient pas pu rêver d’un meilleur match. Au cours de chaque set, les deux jeunes joueurs ont proposé des échanges invraisemblables. Le public, enflammé, a assisté à 4h16 de pur suspense.

Le premier set a donné la couleur du combat acharné à venir. Aucun des joueurs n’accorde de balle de break à son adversaire. Carlos Alcaraz et Frances Tiafoe se démènent sur chaque balle, déterminés à ne rien céder. Inévitablement, cette première manche se dénoue lors d’un tie break. Les deux joueurs présentent un niveau de jeu très élevé. Néanmoins, l’Américain, qui n’a perdu aucun tiebreak sur l’ensemble du tournoi, gère mieux ses nerfs. Alcaraz offre cette première manche sur un plateau d’argent : 2 doubles fautes. Ce premier set dévoile les intentions de jeu opposées des deux adversaires : Alcaraz s’empare du filet dès qu’il le peut tandis que Tiafoe préfère s’engager dans de puissants duels de fond de court.

La seconde manche se distingue de la première. Alors qu’aucune balle de break n’avait été accordée pendant plus d’une heure de match, les jeux de service ont été bien plus disputés dans le second set. Les deux joueurs, forcés d’élever leur niveau de jeu afin de défendre leur service, ont joué un tennis spectaculaire : tweeners, amorties, services-volée, passings… Alcaraz parvient néanmoins à faire la différence en breakant lors du sixième jeu : 4/2, service à suivre. L’Espagnol parvient à conserver son avantage en faisant preuve d’une constance remarquable. Tiafoe, quant à lui, commet davantage de fautes directes. Alcaraz recolle alors au score : 6/3.

Atteint moralement après la perte de la seconde manche, Frances Tiafoe paraît absent du court pendant le troisième set : passivité, aucune première balle, multiplication des fautes directes, langage corporel défaitiste. Carlos Alcaraz profite du passage à vide de son adversaire pour démontrer l’étendue de son talent. Malgré son double break d’entrée, ‘Carlitos’ ne relâche jamais son niveau de jeu. Il impose un rythme infernal à l’Américain qui étouffe : un haut pourcentage de premières balles, des montées au filet à répétition, une défense acharnée et seulement deux fautes directes. Le bilan est sans appel : 6/1.

Alcaraz poursuit sur sa lancée. Il entame la quatrième manche par un jeu blanc et un break d’entrée : 2/0. Alors que l’issue du match semble toute tracée, Tiafoe, porté par le public américain, retrouve son tennis. Un duel, semblable à celui du second set, prend place. Les deux joueurs sont sous pression sur chacun de leurs jeux de service. Après un enchaînement de quatre breaks qui mène à 3/3, ‘Charlie’ et ‘The Big Foe’ retombent dans des schémas plus classiques. Chacun conserve ses mises en jeu : 6/6 – sans oublier une balle de match sauvée par l’Américain grâce à une sublime contre amortie. Un tie break de tous les dangers pour Alcaraz débute alors. Ce dernier commet quelques fautes inhabituelles tandis que le 26ème joueur mondial joue son meilleur tennis. Tout comme les sept précédents lors de cet US Open, ce tiebreak est remporté par Tiafoe (7-5), qui revient à hauteur.

Alcaraz reste impassible après la perte de la quatrième manche. Calme, il réalise un break d’entrée qu’il confirme : 2/0. Tiafoe, qui est loin d’avoir dit son dernier mot, revient à hauteur après un jeu blanc suivi d’un magnifique retour gagnant longue ligne : 2/2. Le jeu suivant marque un point de non-retour : Tiafoe, fébrile au service, offre le break à Alcaraz avec une double faute : 3/2, service à suivre. Les deux jeux suivants sont conservés par les serveurs – malgré une note de moins bien chez l’Américain : 5/3. Frances Tiafoe doit alors servir pour rester dans ce match. Alcaraz décroche 3 balles de match grâce à un lob qui accroche la ligne de fond de court. Il parvient à convertir la dernière : 6/3.

Cette ultime night session de l’US Open 2022 n’aura manqué de rien. Carlos Alcaraz et Frances Tiafoe ont été à la hauteur pour leur première demi-finale de Grand Chelem. L’élève de Juan Carlos Ferrero a su faire la différence grâce à un mental hors norme. Alors que Frances Tiafoe a connu quelques passages à vide, le jeune espagnol est resté maître de ses émotions lors des moments cruciaux. Fidèle à son plan de jeu, il a persévéré dans ses schémas qu’il sait si bien faire : service extérieurs, montées au filet, coups droits croisés gagnants.

Lors de la finale, ‘Carlitos’ affrontera Casper Ruud. Outre un premier titre du Grand Chelem en poche ; le gagnant deviendra numéro 1 mondial dès lundi 12 septembre. Qui règnera sur le tennis mondial à l’issue de cette rencontre aux enjeux monstres ? Réponse dimanche.

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *