Latest Post

Qui gagnera Roland Garros en 2024 ? La résurrection de Stefanos Tsitsipas

Jannik Sinner a battu Arthur Fils (7/5 6/2) lors des demi-finales de l’Open Sud de France à Montpellier le samedi 11 février.

https://www.gettyimages.fr/detail/photo-d%27actualit%C3%A9/arthur-fils-celebrates-his-victory-during-the-open-photo-dactualit%C3%A9/1246987224?adppopup=true

Arthur Fils a fait sensation tout au long de cette semaine. Grâce à sa victoire contre Richard Gasquet au premier tour, il est devenu le premier joueur né en 2004 à remporter un match sur le circuit ATP. Le jeune joueur de 18 ans ne s’est pas contenté de cet exploit. Il a ensuite battu Roberto Bautista Augut (6/3 6/3) et son compatriote Quentin Halys (7/6 6/3). Malheureusement, battre Jannik Sinner était un défi hors de sa portée.

A seulement 21 ans, l’Italien est une des références du tennis mondial ; même s’il a connu des résultats en demi-teinte la saison passée. Sa défaite contre Carlos Alcaraz en demi-finales de l’US Open (3/6 7/6 7/6 5/7 3/6) a coupé l’élan de sa saison 2022. Néanmoins, son échec en huitièmes de finale de l’Open d’Australie, aussi en cinq sets, face à Stefanos Tsitsipas l’a moins affecté. Depuis le début de la semaine, Jannik Sinner joue avec détermination et confiance.

Une première manche disputée

Arthur Fils débute la première manche au service. Les deux joueurs donnent le ton de la rencontre. Chacun trouve de la longueur et de la puissance depuis sa ligne de fond de court. Jannik Sinner se procure plusieurs occasions de breaker dès le premier jeu. Le jeune français ne perd pas son calme. Il enchaîne un service non retourné, un ace et une fulgurante accélération de coup droit. Il fait la course en tête : 1/0. Jannik Sinner remporte un jeu blanc pour remettre la pression sur son adversaire : 1/1. Les jeux défilent ; les deux joueurs ne sont pas inquiétés sur leurs services. Les schémas de jeu de chacun sont saillants. Arthur Fils tourne autour de son coup droit dès qu’il en a l’occasion ; sa puissance laisse son adversaire sur place. De son côté, Jannik Sinner, n’hésite pas à monter au filet dès qu’une balle courte s’offre à lui : 5/4, service de l’Italien à suivre. Ce dernier est en panne de première balle. Une série de gros retours procure deux balles de set à Arthur Fils. La solidité de Jannik Sinner a raison du Français. Il multiplie les gifles de coup droit jusqu’à ce que son adversaire cède : 5/5. Alors qu’Arthur Fils mène 40-15, il tente une amortie rétro – qu’il rate. Jannik Sinner remporte ensuite quatre points d’affilée. Le break est fait ; la manche en poche.

Un combat à sens unique

Jannik Sinner entame le second set plein de confiance. Conquérant, il n’hésite pas à monter au filet pour conclure ses points. Cette stratégie lui réussit. Il break d’entrée son adversaire ; et confirme son avantage au jeu suivant : 2/0. Arthur Fils cesse de croire en la victoire. Il se précipite et bâcle ses frappes. Jannik Sinner oscille entre l’attaque et la défense – il couvre chaque centimètre du terrain. Une nouvelle faute de longueur offre le double break à l’Italien. Les jeux défilent sans qu’Arthur Fils trouve la solution : 4/0. Le français remporte un jeu de service autoritaire. Il semble avoir retrouvé la qualité de jeu de la première manche. Malgré des fautes surprenantes, Jannik Sinner remporte aussi son jeu de service. Arthur Fils sert pour rester dans le match. Imperméable à la pression, il enchaine deux aces suivis de deux services non retournés : 5/2. L’italien sert pour une place en finale ; qu’il obtient sans accroc.

https://www.gettyimages.fr/detail/photo-d%27actualit%C3%A9/jannik-sinner-of-italia-during-the-open-du-sud-de-photo-dactualit%C3%A9/1246989409?adppopup=true

Cette rencontre représentait un test de taille pour Arthur Fils. Espoir français de sa génération, il a eu la chance de se mesurer à l’un des leader de la Baby Gen. Cette défaite a fait ressortir ses atouts et ses axes de progression. Pendant la première manche, Arthur Fils démontre sa qualité de service, sa puissance en coup droit, sa prise d’initiatives et sa régularité côté de revers. Néanmoins, la perte du premier set le démoralise. Il est alors victime de sa précipitation : des frappes bâclées, un jeu sans conviction et trop de fautes directes. Lorsqu’il retrouve sa concentration – dans le cinquième jeu – il est déjà trop tard.

En ce qui concerne Jannik Sinner, il a encore une fois démontré son talent. Porté par un pourcentage ahurissant de premières balles, il propose un tennis agressif. Il joue rarement un coup neutre et n’hésite pas à entrer dans le court. Il parvient à prendre de vitesse son adversaire grâce à sa puissance et ses trajectoires croisées.

En finale, il affrontera le serveur-volleyeur Maxime Cressy. Ses services au-delà des 200 km/h et son style de jeu original pourrait donner du fil à retordre à Jannik Sinner.

Marnie Abbou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *